Histoire

Mémoires d’Ici, Fonds Flotron Zoom sur « Mémoires d’Ici, Fonds Flotron » (touche ESC pour fermer)
Mémoires d’Ici, Fonds Flotron

Le nom de Villeret est mentionné pour la première fois en 1390. Dans la seigneurie d'Erguël (évêché de Bâle) jusqu'en 1797, Villeret fait partie du département du Mont-Terrible, puis du Haut-Rhin sous le régime français (1797-1813) avant de passer au canton de Berne en 1815.

C’est précisément sous ce régime français qu’est construit l’Hôtel du Cerf en 1806. Construit par un boulanger allemand dénommé Jean Aberlin, cet établissement est ensuite revendu au boulanger de Renan, Jean Dietrich, qui le fait exploiter par des tenanciers. Sous ce régime français encore est ouvert le cabaret de «La Balance» qui, appartenant à Henri Louis Delareussille, est exploité par Jean Luder.

Jusqu'au milieu du 18e siècle, des forges, martinets, moulins et scieries sont installés le long de la Suze, développant un artisanat renommé (clouterie, serrurerie, maréchalerie). A partir de 1725, l'horlogerie, avec ses promoteurs, comme les Blancpain (dès 1735), modifient la morphologie de Villeret (fabriques, quartiers d'habitation et infrastructures publiques). Avec l'ouverture de la ligne ferroviaire Bienne-Les Convers en 1874, Villeret poursuit son développement, atteignant son apogée en 1910, mais est durement frappé par les crises horlogères des années 1930 et 1970.

Pour l’anecdote, on mentionnera qu’une demande de concession est déposée en 1894 pour un chemin de fer électrique à rail unique surélevé allant du Vallon de Saint-Imier sur le Chasseral.

Le tissu industriel se renforce avec l'arrivée de Cartier en 1993 (usine construite par Jean Nouvel, fermée en 2003) et Straumann (implants et instruments dentaires) en 2000. Le secteur secondaire fournissait 74% des emplois en 2005.

Au chapitre des personnalités marquantes nées à Villeret, on mentionnera :

  • Jules-Emile Blancpain (1832-1928), fabricant d’horlogerie, et son fils Emile (1863-1932)
  • Jules Blancpain, peintre
  • Paul-Alcide Blancpain (1860-1914), fondateur de la brasserie Cardinal à Fribourg
  • Jacques-René Fiechter (1894-1981), poète et professeur à l’Université d’Alexandrie

Source : Christine Gagnebin-Diacon, «Villeret», in Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.06.12